top of page

TPL : Calme-toi, c'est dans ta tête

J'ai reçu, il y a maintenant 5 ans, un diagnostic de trouble de la personnalité limite. Depuis, il m'arrive d'avoir l'impression que les gens s'en servent contre moi. Maintenant qu'on m'a diagnostiqué un trouble en santé mentale, c'est plutôt facile de tout mettre dans ma cour.


Calme-toi! C'est dans ta tête!


Ce sont littéralement les deux pires phrases que quelqu'un peut me dire lorsqu'une crise de colère monte en moi. Et si les deux phrases sont prononcées une à la suite de l'autre, les possibilités que j'explose telle une bombe à la guerre deviennent exponentielles.


J'ai mentionné à plusieurs reprises à mon entourage (lire majoritairement mon «ex») que je détestais entendre ces phrases et que peu importe leurs bonnes intentions, c'est inévitablement l'effet contraire qui se produira. Malheureusement, il m'arrive de les entendre encore. À leur défense, j'avoue les avoir déjà prononcées moi-même par le passé.... honte à moi!


Mais quand on y pense bien, qu'est-ce qu'elles sont stupides ces phrases!


Calme toi.

Si c'était si simple et si facile, je me serais calmé il y a déjà fort longtemps. Tu n'aurais jamais su que j'étais désorganisée. En fait, je n'aurais même pas eu le temps de me désorganiser. Alors non, je ne me calmerai pas simplement parce que tu as prononcé ces mots «magiques».


C'est dans ta tête.

Ben oui. C'est dans ma tête. Où veux-tu que ce soit? La santé mentale n'est pas tangible. Je ne peux pas la ranger dans ma sacoche. Et comme les bobos qui en découlent sont invisibles, tu ne verras pas de postules pousser sur mon bras ou des poils verts apparaître sur mes jambes. Alors oui, je te l'accorde, c'est dans ma tête. Maintenant que c'est dit et qu'on est d'accord, on fait quoi avec cette affirmation inutile?



Je vais quand même être fine et te laisser avec une solution. Quand quelqu'un semble déraper émotionnellement, nomme le doucement et demande-lui comment tu peux faire pour l'aider à traverser sa tempête intérieure. «Je vois que tu sembles fâchée, est-ce que j'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas?»

«Je vois que la situation te fâche, est-ce que je peux faire quelque chose pour aider?»


Voilà, tout simple comme ça! Pas ben ben plus compliqué que «Calme toi, c'est dans ta tête» et surtout, beaucoup plus efficace!


Pas la peine de me remercier ;)


Laurie

Comments


bottom of page