top of page

À l'aide, je ne sais plus qui je suis


J’ai dit à mon ex-conjoint : « j’aimerais ça que tu me vois pour qui je suis ». Le problème ? Je ne sais même pas qui je suis ! On dit souvent que son identité vient de la personnalité, des acquis de notre vie, de ce que nos parents et instituteurs nous ont inculqué. On dit aussi que ça vient avec le titre de notre emploi, nos relations interpersonnelles. Je sais que je suis une auteure, une blogueuse, une réviseuse. Je sais que je suis la petite-fille de deux grands-parents exceptionnels, la fille d’un homme qui n’a aucun lien de sang avec moi, la sœur d’un petit frère qui sert souvent plus d’aîné que l’inverse. Je suis une amie à l’écoute. Mais… suis-je vraiment que ça ? Qui suis-je vraiment ?

Est-ce que je suis définie par mes troubles de santé mentale ? Est-ce que je ne suis qu’une seule citoyenne dans une société en effondrement ? Qu’est-ce que je vais laisser derrière après mon trépas ? Des romans, oui, mais le reste ?


Je tourne en rond dans la solitude de mon appartement, morte d’ennui, alors que j’ai 156 millions de projets en tête, mais aucune motivation pour les réaliser. Ma concentration a sacré le camp sans me demander mon avis. Je pourrais faire tellement de choses, mais je ne fais rien. Je me donne des excuses, la plupart du temps. Je recule, je me laisse envahir par la crainte, le doute et le pire sentiment de tous, l’anxiété. Je ne sais plus qui je suis et j’ai peur.


Avant, j’étais une conjointe qui s’occupait des rêves de son amoureux, parce qu’elle a déjà accompli le sien. J’avais un but, des objectifs, je voyais plus loin que le lendemain. Maintenant, je crains le matin en me disant que ce ne sera qu’une répétition de la veille. Vide de sens, vide de passion, vide de tout. J’ai l’impression de ne rien pouvoir offrir aux gens qui m’entourent, même avec ces textes qui pourtant me tiennent à cœur. Qui suis-je ? Pourquoi n’arriverais-je dont pas à trouver la réponse ? Quelle est mon identité ? Je ne veux pas être qu’une simple auteure, une simple blogueuse, un simple membre de ma famille. Je veux vibrer, pétiller, mais je ne sais pas comment. Je ne sais plus comment, pour être exacte.


Mon indépendance m’a quitté au moment où j’ai réalisé que j’étais codépendante et dépendante affective. J’ai besoin des autres pour me sentir valorisée, importante, essentielle. Sinon, je me sens inutile, nulle, un échec sur deux jambes. Pourquoi ces pensées ne quittent-elles pas mon esprit ? J’aimerais penser positivement, regarder mes réussites, mon bout de chemin derrière rempli d’accomplissement, bon ou mauvais. J’ai l’impression de stagner dans ma propre vie, parce que je ne sais pas quoi en faire. Je me demande quel est le but de mon existence. Si je n’arrive pas à écrire, suis-je encore une auteure ? Si je n’arrive pas à rendre les gens autour de moi heureux, suis-je encore importante dans leur vie ? Tant de questions pour si peu de réponses.


J’aimerais qu’on me voie pour qui je suis, mais je devrais pouvoir le voir moi-même dans le miroir avant de le demander aux autres.


Et je ne sais pas par où commencer.



Jessica

Comments


bottom of page