top of page

Un petit joint qui a eu de lourdes conséquences

J’aime mon joint! Non je ne suis pas une « pothead » comme dirait ma fille, mais j’aime prendre un petit joint assise sur mon balcon les soirs où comme ce soir, je fais de l’insomnie. Ça me permet de dormir. Mais attention! Ce texte n’est pas pour te vendre un joint. Il y a la SQDC pour ça! Mais pour te parler de ce que cela peut faire s’il est bien contrôlé et bien suivi… car oui, Il existe des suivis pour de la marijuana médicale! Je t’en parle plus bas!i


Le jour de mes 18 ans, j’ai vraiment fumé mon premier joint. PLEIN de THC (l’élément qui fait planer) et pratiquement que dalle en CBD (l’élément qui calme) … et une petite dose de hash dedans voyons! Pourquoi pas voir en grand! Un buzz parfait où je n’ai fait que relaxer et rire ma vie en mangeant mon sac de popcorn tranquille devant la télé chez des ami(e)s. Mais plus tard, ça s’est corsé.


Plus je fumais, plus je devenais dépressive. Plus je fumais, plus mon humeur changeait et ma tête partait dans tous les sens. Je t'entends dire : «Attends France, là, tu exagères! C’est juste du pot!» Ben non! Pour moi, c’est ce qui a déclenché mon trouble schizo-affectif. Le taux de THC était trop élevé que mes neurones sont partis en vrille et ça amplifié puissance mille ce que je ressentais. Le THC est reconnu pour déclencher des psychoses. Ben moi, c’était la paranoïa qui est une forme de psychose. Tout le monde était contre moi et personne ne m’aimait. J’ai donc arrêté de fumer, mais il était trop tard. Le mal était fait. J'avais maintenant un diagnostic de plus qui resterait tout au long de ma vie.


Flash dans le présent.


Je parle avec ma docteure et je lui dis que je ne dors pas depuis des jours et que je suis fatiguée. Elle me regarde et me dit :

- «Connais-tu Santé Cannabis?»

- NOPE!

- «Ben Santé cannabis, c’est un organisme avec un médecin qui te suit pour des douleurs, de l’insomnie ou autre … mais qui ne prescrit pas des pilules, mais des joints.»

- AH? Mais encore?

«Dans ton cas France, ce dont tu as besoin, c’est du CBD et très peu de THC pour t’aider à dormir et relaxer. Alors, je leur envoie tes infos pour que tu puisses les consulter.»


Exactement le contraire de ce que je consommais plus jeune. Et ma foi du bon dieu, ce fût agréable. J'ai réussi à dormir sans pilule, sans granule ni injection. De vraies bonnes nuits reposantes! Et le tout, sans faire de psychose ni de «bad trip». Juste du sommeil, pure et dure. Si j'avais su tout ça ado, je n'aurais peut-être jamais déclenché mes psychoses!


MAIS ATTENTION! Ceci n'est qu'un avis personnel. En aucun cas tu dois t'automédicamenter de la sorte. Ma consommation est suivie par un médecin, un vrai.


Et malheureusement, je pense que mon trouble schizo-affectif se serait déclenché un jour ou l'autre. Seulement, peut-être bien plus tard, dû à d'autres événements. Des psychoses, ça peut arriver à tout le monde, que tu sois prêt ou pas.


Mais dans mon cas, je peux maintenant m'endormir rapidement, sans partir dans un tourbillon désagréable.


Bonne nuit!

France P.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page