top of page

L'hypervigilance, tu connais?

Je me questionne depuis longtemps sur ce qu'est «l'hypervigilance».


Dans notre entourage, c'est facile de détecter les signes visibles de cet état de stress.


Voici quelques exemples:

- Entendre quelqu'un qui semble s'inquiéter de façon démesurée;

- Voir quelqu'un qui fait le saut à rien;

- Constater que quelqu'un vérifie tout, plusieurs fois, pour être certain de ne rien oublier.


En fait, ces personnes sont de vrais détecteurs de danger ambulant, autant réel qu’imaginé.


Mais comment expliquer ces comportements ? Qu'est-ce qui se passe vraiment dans leur tête?


Étant donné qu'on m'a souvent moi-même lancé cette étiquette, j'ai eu envie de démystifier ce terme afin de mieux vivre avec elle.


Commençons par une devinette, dans le but de vous mettre en contexte. Selon vous, qu'est-ce que ces 4 éléments ont en commun?


- Le bruit du ventilateur du four après un moment,

- Le son de l'horloge grand-mère qui sonne aux 15 minutes,

- Le bruit de la foule dans un restaurant bondé,

- Le bruit de la personne qui mange sa gomme balloune de façon très insistante juste à côté de vous.


Fatiguant n'est-ce pas?

Par contre, entendez-vous ces bruits persistants durant tout le temps que vous êtes en leur présence? En fait, ce sont tous des bruits ambiants que notre cerveau finit normalement par mettre en veilleuse afin de nous permettre de nous concentrer sur l'essentiel, malgré leur présence.


Pourquoi?


Si on continuait à entendre ces sons constamment, notre capacité de concentration serait grandement diminuée. On serait dérangé, irrité et ça finirait par gruger toute notre énergie.


MAIS!


Il y a un bémol à ce fait. En effet, il existe des gens qui sont hypersensibles à leur environnement. Alors pour eux, face à des stimuli tels que mentionnés plus haut, vient des moments où leur cerveau s'emballe et se met à sur-analyser tout ce qui se passe autour d’eux dans les moindres détails.


Ce trait particulier se nomme l'hypervigilance.


Est-ce que cette réaction est utile? En fait, ce n'est pas une mauvaise chose en soi. Laissez-moi vous expliquer.


En réalité, notre cerveau est programmé pour nous protéger des dangers et, pour certain, le niveau d'alerte a été ajusté de façon très sensible pour les prévenir des dangers. C'est alors qu'on voit que leurs sens semblent se mettre en alerte de manière beaucoup plus hâtive que la majorité de la population.

Concrètement, c'est comme si ces gens avaient un détecteur de fumée ultrasensible qui sonnerait au moindre signe de fumée. C'est fatiguant! Mais ultra-efficace pour la prévention des incendies!


Et sur ce fait, croyez-moi, dans le temps des hommes des cavernes, j'aurais été la première à détecter les moindres signes de danger et à réagir pour me battre ou pour m'enfuir. C'est pour ça d'ailleurs que les anxieux ont survécu jusqu’à maintenant au cours de l’évolution de la race humaine.


L'hypervigilance n'est donc pas un défaut de fabrication. C'est un trait tout à fait typique qui peut se développer chez tout être vivant.


En terminant, n'oublions pas que nous sommes de simples humains avec des émotions et des réactions dirigées par nos facteurs biologiques, notre environnement et notre vécu. Arrêtons-nous un instant et revenons à l'essentiel, tout en acceptant notre vraie nature.


Je vous laisse sur ces belles paroles,

Prenez soins de vous!


- Valérie

328 vues0 commentaire

Comments


bottom of page