top of page

Une entreprise quand ta santé mentale n'est pas stable, c'est possible?

Il y a 5 ans, je commençais mon aventure dans l’entrepreneuriat. Qui dit «commencer une aventure entrepreneuriale» dit aussi «devoir être stable mentalement». Ou pas... c’est au choix!


Moi, je ne l’étais pas. Je venais dans le même souffle de perdre ma mère, mon mari, mon frère et mon père. En l'espace de 4 petits mois. Quatre mois et ma vie changeait de bord en bord. Et moi dans tout ça, qu’est-ce que je fais? Je me pars une entreprise. Go girl!



Je suis photographe. La première année, j’ai pris ça mollo. Beaucoup d’échanges de style «troc» pour des photos qui me prenaient beaucoup de temps, de gestion et de ressources mentales. Mes ressources mentales? Ben oui! Parce que ces échanges de services venaient avec beaucoup de commentaires, parfois négatifs. Ce n'est pas tout le monde qui aime ce que tu fais dans la vie. Tu crois que oui, car ils ont fait appel à toi. Mais non ! Les gens aiment la gratuité! Alors, ils sautaient sur les sessions et les photos gratuites, sans égard à mon style. Et par la suite, ils me mentionnaient qu'ils étaient déçus, que ce n'était pas le style qu'ils recherchaient. Insérez ici une France un peu perdue.


Puis est arrivée la pandémie et avec elle, ma nouvelle peur de sortir de mon appart. Oh que je te déteste, chère pandémie. C'est rendu que j'ai peur d'aller à l'épicerie, car il y a trop de gens. Moi, la fille qui était de tous les festivals d'été! Disons que quand tu fais de la photo «Lifestyle», ce n'est pas très winner! J'ai donc dû me réinventer. Et j'ai découvert un nouveau style de photos qui a tout changé, de ma vision de la vie, en passant par ma santé mentale, jusqu'à mon entreprise en soi. Il s'agit du boudoir!

Grâce au boudoir, je retrouve peu à peu ma santé mentale. Tout simplement parce que ce genre de séance photos ne se fait pas sur un coup de dés. Tout est planifié d'avance, car il faut réserver une maquilleuse / coiffeuse et la chambre d'hôtel. Aussi, je ne rencontre qu'une cliente ou 2 dans la même journée. Je m'assure donc d'avoir assez d'énergie pour offrir un bon service ... et surtout, pour être encore en forme à la fin de la journée. Je m'évite ainsi des crashs «après boulot». T'as déjà eu ça, toi? Moi oui, et ce n'est pas marrant du tout.

Et avec ce nouveau style, j'ai en prime la chance de laisser ma marque auprès de nombreuses femmes, de réellement sentir que je fais une différence dans leur cheminement personnel, dans leur reconquête de cette estime de soi. Je me sens d'autant plus valorisée par mon travail, et ça, ça vaut pour beaucoup!

Allez, je retourne à mes courriels! Bonne journée,




France P.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page