top of page

Seule devant la marée

Je suis là, seule devant ma télévision en ce samedi soir pendant le confinement et je pense à ma vie, où j’en suis rendue à l’aube de mes trentièmes bougies. C’est peut-être pour cette raison que je me sens si mélancolique et si bordélique dans ma tête. Mon anxiété prend le dessus et je ne sais même plus si ce que je pense a réellement de l'importance ou bien si c'est juste que je me voile la face depuis trop longtemps.


J’ai ce sentiment d’égarement spirituel. J’ai ce sombre instinct mélancolique en moi. J’ai ce sentiment d’abandon par les autres, mais surtout par moi-même la majorité du temps. Plus capable de travailler, de me faire à manger, le ménage, la vaisselle, la litière et même me doucher devient une réelle corvée. Ça me semble tellement futile, car même si je le fais, est-ce que ça me rend nécessairement plus heureuse? Et bien non.

J’ai ce sentiment d’incompréhension, comme si mon côté hypersensible venait d’une autre planète. J’essaie de me dire que je suis belle, intelligente et avec un sens de l’humour, bien que douteux parfois, mais je n'arrive pas à me sentir réellement acceptée pour qui je suis, et ce, dans n'importe quelle sphère de ma vie. Serais-je vraiment seule devant cette marée de gens? Devant tous ces êtres qui ne font qu’exister et qui se disent probablement la même chose: Suis-je seul.e au monde?


Vais-je accepter la défaite? Non, j’ai déjà constaté en 2021 que mon heure n’était pas encore venue et je crois que c’est la même chose pour 2022. Vais-je accepter cette mélancolie dans mon cœur? Oui, car c’est un sentiment comme un autre et si j’ai bien appris quelque chose cette dernière année, c’est que je ne peux pas choisir ni subir ceux-ci. Je dois les prendre un à un et tel qu’ils sont. Je ne dois plus les fuir.


Pour terminer, suis-je vraiment seule? Oui et non. Je suis seule avec mes pensées, mes douleurs, mes regrets et mes pertes. J’ai fait des erreurs et je suis la seule responsable des malheureux dénouements. Mais on n'est pas tous comme ça, les humains? Je suis seule dans ma tête, mais j’ai ma famille et quelques amis qui sont tellement importants pour moi. Ce sont eux qui me font remonter à la surface de mon iceberg.



Si tu as besoin d’aide et que tu ne sais pas vers qui te tourner, n’hésite pas à appeler ou bien même texter divers organismes comme Info-Social (811-option 2) ou le Centre de prévention du suicide de Québec (1 866-APPELLE/ 1 866-277-3553 24h/24h). Je te le promets, on va tous finir par trouver notre place dans ce monde. Je ne peux te dire quand, où, comment ni pourquoi, mais on y arrivera, toi et moi.



Marie-Ève B. xox


97 vues0 commentaire

Comments


bottom of page