top of page

Schizophrénie : Fais attention avec qui tu tombes en amour


Il y a maintenant quelques années que j’ai mon diagnostic de schizo affection. La vie continue, mais ma maladie, elle, reste fixe. Je suis sur les mêmes médicaments depuis au moins 5 ans et ça tient la route. Lorsque j'ai été diagnostiquée, la première chose que ma psychiatre m'a demandée est :


- «Quels sont les diagnostics de ton conjoint ?»

- «Aucun, pourquoi? » (On a appris plus tard pour un TPL, mais aucun sur le moment)

- «Car ceux qui souffrent de schizophrénie ne peuvent pas être en couple ensemble.»


Et elle m'a perdue à ce moment-là. Mais pourquoi? C’est quoi la grosse différence entre un couple sans diagnostic et deux schizos ensemble? Un couple, c’est un couple. Love is Love! Me semble que ce n’est pas dure. Mais non! Il y a une GROSSE différence!

Quand je suis en crise de psychose, je suis influencée par mon entourage. Si les gens parlent doucement, je crois qu’ils mijotent quelque chose dans mon dos. Si je vois la même personne à chaque jour à la même place, je crois qu’elle m’espionne. Alors imagine si je suis en couple avec quelqu’un qui est dans le même état que moi. On va donc s’alimenter l’un et l’autre jusqu’à ce que le plomb saute. Ça peut être très dangereux pour nous, comme pour les autres.

J’ai donc pris l’habitude de demander aux gens qui m’entourent leurs diagnostics pour savoir si une relation quelconque peut comporter des risques. Mes amies me trouvent folle (bon oui, un peu quand même) mais moi, je trouve juste que je me protège. Je fais attention à ne pas escalader mes psychoses de façons extrêmes pour ma survie et celle de mes enfants. Les psychoses me foutent la trouille! J’ai peur sans bon sens d’en faire une complète et que ça finisse en moi qui suis internée.

J’ai peur de ne plus être la même après.


France P.


Comentários


bottom of page