top of page

Mon Cocktail de maladies

Un cocktail, habituellement, est rempli de saveurs qui se marient bien ensemble pour ainsi avoir un goût exquis à la bouche. Pourtant, mon cocktail de maladies me donne plutôt une saveur amère et qui plus est, il reste toujours un arrière-goût désagréable.


J'ai été diagnostiqué en 2013-2014 avec un TDAH, un TPL, un Trouble de l'anxiété et la dysthymie. Un beau mélange de bombes émotionnelles prêtes à exploser. Je l'appelle mon cocktail. Pourquoi? Parce que ces maladies-là se combinent souvent ensemble dans les symptômes. D'ailleurs, on m'a bien expliqué qu'un trouble de la personnalité limite vient rarement seul. Il n'y a pas assez d'avoir une constante peur de l'abandon que même la maladie ne peut pas venir seule. Génial!


Ça a pris beaucoup de temps pour recevoir ce diagnostic, vu les préjugés entourant le TPL. Je ne suis pas colérique alors plusieurs n'osaient pas émettre le diagnostic. Et pourtant j'avais tous les autres symptômes. Par contre, lorsqu'on se fait diagnostiquer, c'est à ce moment qu'on comprend tellement de choses. Cela dit, le cocktail reste toujours aussi amer. Il est peut-être juste plus facile à avaler.


Maintenant, je vous laisse imaginer; vous êtes au travail, vous faites une légère erreur due à une faute d'inattention du TDAH. Ça y est, là, c'est clair, tu viens de tout foirer la production, y'a pas moyen de corriger, les gens vont se fâcher. Le TPL s'enclenche vite avec les scénarios catastrophes. Oh, tu sens ton cœur battre? Tu as du mal à respirer, c'est ton trouble anxieux qui panique. Maintenant, tu as la conviction que ton erreur vient de détruire ta journée. De plus, tu te dis que tu vas te faire mettre à la porte. Les idées noires arrivent. La dysthymie cogne pour délivrer quelques plans de suicides ou d'automutilations plausibles pour te punir de ton erreur. Finalement, on te dit que ce n'est pas si grave, l'erreur est vitement corrigée, mais ta tête continue d'être sur l'effet de toutes les maladies combinées, provoquant ainsi une discorde dans ta tête.

Le beau cocktail de maladies qui te vide d'énergie pour seulement une erreur. Quels sont les remèdes de lendemain de veille pour ce cocktail-là ? La médication, de l'aide psychologique, etc. Mais parfois, il faut juste tenir bon. La dysthymie avec un TPL, ça donne de nombreuses phases dépressives ici et là, telles des montagnes russes qui ne semblent ne jamais vouloir s'arrêter. Il faut apprendre à apprivoiser et à accepter cette ride.


Dites-vous qu'un cocktail, ça se prend mieux quand on a des proches autour de nous. Donc oui, entourez-vous de gens qui vous aiment et vous apprécient pour qui vous êtes. Célébrez chaque petite victoire. Vous allez voir, ça a bien meilleur goût!


Cheers!



-Annie H.



Comments


bottom of page